Recherche avancée sur les thèses de l'INSA de Lyon


Wei, Hongjiang. In vivo diffusion tensor imaging (DTI) for the human heart under free-breathing conditions. Thèse. Villeurbanne : Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, 2013. Disponible à la Bibliothèque Marie Curie.


Indice Dewey : 616.075 480 72
Langue : Anglais
Mots-clés : Imagerie médicale, Imagerie cardiaque, Imagerie IRM, Imagerie par résonnance magnétique du tenseur de diffusion - IRM-TD, Imagerie in vivo, Imagerie de lumière polarisée, Acquisition à retard de déclenchement multiple, Fusion d'images, Cardiac imaging, MRI Imaging, MRI-TD Diffusion tensor magnetic resonance imaging, In vivo imaging, Multiple shifted trigger delay



Directeur(s) de thèse : Zhu, Yue Min
Etablissement de soutenance : INSA de Lyon
Etablissement de co-tutelle : École doctorale Électronique, électrotechnique, automatique - Lyon
Laboratoire : Institut national des sciences appliquées de Lyon - Lyon, École doctorale Électronique, électrotechnique, automatique - Lyon, CREATIS - Centre de Recherche et d'Application en Traitement de l'Image et du Son, UMR5515 - Lyon, Rhône, Ecole(s) Doctorale(s) : École Doctorale Electronique, Electrotechnique, Automatique (Lyon), Partenaire(s) de recherche : CREATIS - Centre de Recherche et d'Application en Traitement de l'Image et du Son, UMR5515 (Lyon, Rhône) (Laboratoire), Centre de recherche en applications et traitement de l'image pour la santé / CREATIS (Laboratoire), Autre(s) contribution(s) : Isabelle Magnin (Président du jury) ; Yue Min Zhu, Isabelle Magnin, Frédérique Frouin, Wanyu Liu, Pierre Croisille, Magalie Viallon, Jacques Felblinger, Nicolas Rougon (Membre(s) du jury) ; Frédérique Frouin, Wanyu Liu (Rapporteur(s))
Numéro national de thèse : 2013ISAL0127
Date de soutenance : 2013

Accès au format papier, disponiblités des exemplaires
Droits réservés, utilisation gratuite



Résumé français : L'orientation des fibres myocardiaque est à la base du comportement électro-mécanique du cœur, et connue pour être altérée dans diverses maladies cardiaques telles que la cardiopathie ischémique et l'hypertrophie ventriculaire. Cette thèse porte principalement sur l'imagerie in vivo du tenseur de diffusion (diffusion tensor imaging DTI) en vue d'obtenir la structure des fibres myocardiques du cœur humain dans des conditions de respiration libre. L'utilisation de DTI pour l'étude du cœur humain in vivo est un grand défi en raison du mouvement cardiaque. En particulier, l'acquisition DTI avec respiration libre sans recourir au gating respiratoire est très difficile à cause des mouvements à a fois respiratoire et cardiaque. Pour aborder ce problème, nous proposons de nouvelles approches consistant à combiner des acquisitions à retards de déclenchement multiples (trigger delay TD) et des méthodes de post-traitement. D abord, nous réalisons des acquisitions avec multiples TD décalés en fin de diastole. Ensuite, nous développons deux méthodes de post-traitement. La première méthode s attaque au problème d'effets de mouvement physiologique sur DTI cardiaque in vivo en utilisant les techniques de recalage et de PCATMIP (Principal Components Analysis filtering and Temporal Maximum Intensity Projection). La deuxième méthode traite le problème de mouvement par l'utilisation d'un algorithme de fusion d images basé sur l'ondelette (wavelet-based image fusion-WIF) et d une technique de débruitage PCA (Principal Components Analysis). Enfin, une comparaison des mesures DTI entre la méthode PCATMIP et la méthode WIF est réalisée ; les champs de tenseurs sont calculés, à partir desquels les propriétés de l'architecture des fibres in vivo sont comparées. Les résultats montrent qu en utilisant les approches proposées, il est possible d'étudier l'impact du mouvement cardiaque sur les paramètres de tenseur de diffusion, et d'explorer les relations sous-jacentes entre les propriétés de tenseur de diffusion mesurées et le mouvement cardiaque. Nous trouvons aussi que la combinaison des acqusiitions avec des TD multiples décalés and des post-traitements d'images peut compenser les effets de mouvement physiologique, ce qui permet d'obtenir l'architecture 3D du cœur humain dans des conditions de respiration libre. Les résultats suggèrent de nouvelles solutions au problème de perte du signal due au mouvement, qui sont prometteuses pour obtenir les propriétés de l'architecture des fibres myocardiques du cœur humain in vivo, dans des conditions cliniques.


English abstract : The orientation of cardiac fibers underlies the electro-mechanical behavior of the heart, and it is known to be altered in various cardiac diseases such as ischemic heart disease and ventricular hypertrophy. This thesis mainly focuses on in vivo diffusion tensor imaging (DTI) to obtain the myocardial fiber structure of the human heart under free-breathing conditions. The use of DTI for studying the human heart in vivo is challenging due to cardiac motion. In particular, free-breathing DTI acquisition without resorting to respiratory gating is very difficult due to both respiratory and cardiac motion. To deal with this problem, we propose novel approaches that combine multiple shifted trigger delay (TD) acquisitions and post-processing methods. First, we perform multiple shifted TD acquisitions at end diastole. Then, we focus on two different post-processing methods. The first method addresses physiological motion effects on in vivo cardiac DTI using image co-registration and PCATMIP (Principal Components Analysis filtering and Temporal Maximum Intensity Projection). The second method is a wavelet-based image fusion (WIF) algorithm combined with a PCA noise removing method. Finally, a comparison of DTI measurements between the PCATMIP and WIF methods is also performed; tensor fields are calculated, from which the in vivo fiber architecture properties are compared. The results show that using the proposed approaches, we are able to study the cardiac motion effects on diffusion tensor parameters, and investigate the underlying relationship between the measured diffusion tensor properties and the cardiac motion. We also find that the combination of multiple shifted TD acquisitions and dedicated image post-processing can compensate for physiological motion effects, which allows us to obtain 3D fiber architectures of the human heart under free-breathing conditions. The findings suggest new solutions to signal loss problems associated with bulk motion, which are promising for obtaining in vivo human myocardial fiber architecture properties in clinical conditions.