Recherche avancée sur les thèses de l'INSA de Lyon


Le Gall, Thomas. Simulation de l'émission acoustique : Aide à l'identification de la signature acoustique des mécanismes d'endommagement [en ligne]. Thèse. Villeurbanne : Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, 2016. Disponible sur : http://theses.insa-lyon.fr/publication/2016LYSEI005/these.pdf


Domaine(s) : D17 - Matériaux
Indice Dewey : 620.112 740 72
Langue : Français
Mots-clés : CND - Contrôle non destructif, Matériaux, Endommagement, Propagation des ondes, Méthode des éléments finis, Emission acoustique modale, Emission acoustique quantitative, Simulation, Modélisation, NDT - non Destructrive Testing, Acoustic emission testing, Materials, Damage, Wave propagation, Finite element method, Modal acoustic emission, Quantitative acoustic emission, Simulation, Modelling



Directeur(s) de thèse : Godin, Nathalie ; Monnier, Thomas
Etablissement de soutenance : INSA de Lyon
Etablissement de co-tutelle : Université de Lyon - 2015-...., Ecole Doctorale Matériaux de Lyon - Villeurbanne
Laboratoire : Université de Lyon - 2015-...., Ecole Doctorale Matériaux de Lyon - Villeurbanne, MATEIS - Matériaux : Ingénierie et Science, Institut national des sciences appliquées de Lyon - Lyon, Ecole(s) Doctorale(s) : Ecole Doctorale Matériaux de Lyon (Villeurbanne), Partenaire(s) de recherche : MATEIS - Matériaux : Ingénierie et Science (Laboratoire), Institut national des sciences appliquées de Lyon (Lyon) (établissement opérateur d'inscription), Matériaux- ingénierie et sciences [Villeurbanne] / MATEIS (Laboratoire), Autre(s) contribution(s) : Rachid El Guerjouma (Président du jury) ; Nathalie Godin, Thomas Monnier, Rachid El Guerjouma, Sébastien Groundel, Laurent Guillaumat, Serge Dos Santos, Claudio Fusco, Joseph Moysan (Membre(s) du jury) ; Sébastien Groundel, Laurent Guillaumat (Rapporteur(s))
Numéro national de thèse : 2016LYSEI005
Date de soutenance : 2016

Accès au format Numérique libre, PDF
Droits réservés, utilisation gratuite, conditions générales



Résumé français : L'Emission Acoustique (EA) est une technique de contrôle non-destructif consistant en la mesure et l'interprétation de la signature acoustique de mécanismes d'endommagement. Dans l'approche conventionnelle (approche phénoménologique), l'interprétation des données issues des mesures par EA s'appuie sur des corrélations empiriques entre des caractéristiques de la source (le mécanisme d'endommagement) et le signal mesuré. Les modifications dues à la chaine d'acquisition de l EA sont donc ignorées. Or, la propagation dans le matériau, la mesure par le capteur et le traitement par le système d'acquisition modifient la forme du signal et l'information qu il transporte. Cela rend difficile l'identification de la source, et la comparaison des résultats issus d essais effectués dans des conditions différentes. Une partie de la réponse à ces problèmes réside dans la prise en compte des étapes de transformation du signal d'EA. C'est l'objectif de l'approche quantitative de l'EA. Cette approche repose sur l'utilisation de techniques de modélisation pour évaluer l'impact de chaque étape de transformation sur le signal. Le premier volet de cette étude porte sur la validation des techniques utilisées pour simuler les étapes de transformation du signal d'EA. La méthode des éléments finis (MEF) est utilisée pour simuler la propagation du signal au sein du matériau. L'effet du capteur est quant à lui simulé par sa fonction de sensibilité, mesurée par la méthode de réciprocité, et utilisée comme fonction de transfert. Le second volet porte sur l'utilisation de ces techniques pour évaluer l'impact, sur le signal d'EA, des paramètres (position, temps de montée, amplitude) d'une source simple modélisée par des dipôles de force. Trois géométries d'éprouvette sont étudiées : une première éprouvette assimilable à une plaque, une seconde assimilable à une poutre de section rectangulaire et une dernière dont les dimensions sont intermédiaires entre une plaque et une poutre. Les résultats obtenus montrent que les signaux se propagent au sein des éprouvettes suivant des modes bien définis. Ces modes de propagation sont dépendants de la géométrie de l'éprouvette. Chaque source sollicite les modes différemment. Ainsi leur étude permet de réunir des informations sur la source afin de l'identifier. Par ailleurs, cette étude a permis de mettre en évidence des descripteurs pertinents pour l'identification des sources d'EA. Les descripteurs, corrélés entre eux, permettent une nette séparation des signaux en classes en fonction de la source. Ces résultats, obtenus en surface matériau, ne prennent pas en compte l'effet du capteur. Lorsque celui-ci est pris en compte, la signature modale des sources est modifiée ainsi que la valeur des descripteurs calculés. Cela conduit à un recouvrement des classes de signaux rendant plus difficile l'identification des sources.


English abstract : Acoustic emission (AE) is a non-destructive testing technique consisting in measuring and interpreting the acoustic signature of damage mechanisms. In a conventional treatment approach (phenomenological approach), the interpretation of data measured by AE is based on empirical correlations between the source (the damage mechanism) parameters and the measured signal. Therefore, the modifications due to the acquisition chain of acoustic emission are ignored. Yet, propagation of the waves in the material, measures made by the sensor and signal treatments made by the acquisition system modify the signal and the information it carries. As a consequence, identification of the source and comparison with results from other tests made in different conditions are difficult. To find a solution to these problems, one can take into account the different steps of the acquisition chain. This is the goal of Quantitative Acoustic Emission (QAE). This approach is based on modelling techniques to evaluate the impact of each step of the acquisition chain on the AE signal. The first part of this study concerns the experimental validation of the modelling techniques that were used in simulating the steps of the acquisition chain. The Finite Element Method (FEM) is used in simulating the signal propagation inside the material. The sensor effect on the signal is simulated by its sensitivity function, measured by the reciprocity method and used as a transfer function. The second part deals with using these techniques to evaluate the impact of simple AE sources on the AE signal. These simple sources are considered as a point source and modelled by dipole forces. Three tensile specimen geometries are studied: a first specimen that can be compared to a plate, a second specimen that can be compared to a beam and a third specimen of intermediate dimensions. The obtained results show the mechanical waves propagate inside the specimens as modes. These modes depend on the specimen geometry. Each source excites the wave propagation modes in a different manner. Consequently, studying the excited modes, one can gather useful information on the AE source to identify it. In addition, this study highlighted relevant signal parameters to identify AE sources. The correlation of these parameters allows segregating the signals as a function of the source. These results obtained at the material surface don t take into account the sensor modifications on the signal. The sensor modifies the modal signature of the sources as well as the value of the calculated parameters. This leads to more difficulties in identifying the AE sources.