Recherche avancée sur les thèses de l'INSA de Lyon


Osmani, Hocine. Rupture des composites céramique-céramique à fibres. Thèse. Villeurbanne : Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, 1989. Disponible à la Bibliothèque Marie Curie.


Domaine(s) : D17 - Matériaux
Indice Dewey : 620.143 072
Langue : Français
Mots-clés : MATERIAU COMPOSITE, CERAMIQUE, FIBRE CERAMIQUE, PROPRIETE MECANIQUE, RUPTURE, RESISTANCE MECANIQUE, TENACITE, RESISTANCE RUPTURE, PROPAGATION FISSURE, COURBE RUPTURE, MULLITE, MATERIAUX, SCIENCES PHYSIQUES, MECANIQUE DES SOLIDES



Directeur(s) de thèse : Fantozzi, Gilbert
Etablissement de soutenance : INSA de Lyon
Laboratoire : Institut national des sciences appliquées de Lyon - Lyon, GEMPPM - Groupe d Etudes de Métallurgie Physique et de Physique des Matériaux - Lyon, INSA, Partenaire(s) de recherche : GEMPPM - Groupe d Étude de Métallurgie Physique et physique de la matière
Numéro national de thèse : 1989ISAL0059
Date de soutenance : 1989

Accès au format papier, disponiblités des exemplaires
Droits réservés, utilisation gratuite



Résumé français : Ce travail concerne l'étude des propriétés mécaniques des matériaux composites à fibres courtes : mullite (Nextel)-silice, SiC (Nicalon)-silice, Alumine (FP)-alumine, SiC (Whiskers tateho)-SiAIYON ; un composite unidirectionnel 1D :SiC (Nicalon)-mullite ; un composite bidirectionnel (tissus 2D) et des composites tri directionnels 3D : SiC (Nicalon)-silice, mullite (Nextel)-silice et carbone-carbone. Tous ces matériaux ont été élaborés par la société Aérospatiale, établissement d'Aquitaine. L'étude porte sur la caractérisation mécanique à température ambiante et à chaud (1200 °C). Les courbes R sont déterminées dans l'hypothèse d'un comportement non-linéaire non-élastique. Différentes méthodes de détermination de ces courbes sont décrites. Elles sont basées sur des mesures des compliances et d'aires sous la courbes effort-flèche. Une deuxième analyse est faite sous l'hypothèse d'un comportement des matériaux élastiques non-linéaire (KR) Les résultats présentés sont discutées en relation avec les mécanismes mis en jeu qui sont proposés à partir de l'observation des faciès de rupture. Une classification des mécanismes de rupture et des faciès qui en résultent est proposée. Les résultats montrent que le concept des courbes R et celui de KR sont des outils de compréhension et de comparaison de comportement des différents matériaux testés et permettent de dégager un ensemble de conclusions qui sont utiles pour l'optimisation des paramètres d'élaboration.