Recherche avancée sur les thèses de l'INSA de Lyon


Poda, Anzagreyir Lucien. Hydrofugation de blocs à bâtir en terre crue compactée. Thèse. Villeurbanne : Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, 1989. Disponible à la Bibliothèque Marie Curie.


Domaine(s) : D17 - Matériaux
Indice Dewey : 620.191 072
Langue : Français
Mots-clés : MATERIAU CONSTRUCTION, TERRE CRUE, MACONNERIE BLOC, HYDROFUGE, TRAITEMENT SURFACE, EFFICACITE, ESSAI, TRANSFERT HUMIDITE, MODELISATION, ABSORPTION, EVAPORATION, SPECTROMETRIE IR, LIAISON CHIMIQUE, MINERALOGIE, GENIE CIVIL



Directeur(s) de thèse : Accetta, André
Etablissement de soutenance : INSA de Lyon
Etablissement de co-tutelle : URGC-LMMX - Laboratoires des Matériaux Minéraux - Lyon, INSA
Laboratoire : Institut national des sciences appliquées de Lyon - Lyon, URGC-LMMX - Laboratoires des Matériaux Minéraux - Lyon, INSA, Partenaire(s) de recherche : LMMx- Laboratoire Matériaux Minéraux, Partenaire(s) de recherche : Laboratoire Architerre, Ecole d'Architecture de Saint Etienne
Numéro national de thèse : 1989ISAL0080
Date de soutenance : 1989

Accès au format papier, disponiblités des exemplaires
Droits réservés, utilisation gratuite



Résumé français : L'objectif de ce travail est l'étude des traitements de surface susceptibles d'hydrofuger efficacement les maçonneries en terre crue afin de réduire ou de supprimer les ajouts de liants hydrauliques ou les enduits qui augmentent fortement le coût des constructions. Les principales familles de produits hydrofuges sont testées sur trois types de terres différentes. Une modélisation du phénomène de transfert hydrique est proposée qui permet de simuler l'évolution des concentrations d'eau dans l'épaisseur d'un mur au cours des phases d'absorption et d'évaporation.L'efficacité des différents traitements peut ainsi être comparée. Des essais de reprise d'humidité et de résistance à la compression simple à l'état humide sont pratiqués ainsi que des tests d'érosion et de tension de surface. Une étude de spectrométrie infrarouge est effectuée afin de déceler certaines interactions entre le produit de traitement et la microstructure des terres. Elle a permis d'observer des modifications de liaisons moléculaires qui pourraient expliquer certaines différences d'efficacité d'un même produit en fonction de la nature minéralogique des terres. Enfin, une étude au microscope électronique à balayage a permis de visualiser la polymérisation des produits à la surface des pores.