Recherche avancée sur les thèses de l'INSA de Lyon


Rothea, Rémi. Etude par la technique d émission acoustique de la corrosion sous contrainte des aciers inoxydables austénitiques en milieu chlorure chaud. Thèse. Villeurbanne : Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, 1990. Disponible à la Bibliothèque Marie Curie.


Domaine(s) : D17 - Matériaux
Indice Dewey : 620.112 230 72
Langue : Français
Mots-clés : CORROSION SOUS TENSION, CORROSION SOUS CONTRAINTE, EMISSION ACOUSTIQUE, ACIER INOXYDABLE AUSTENITIQUE, FISSURATION SOUS CONTRAINTE, CHLORURE MAGNESIUM, ESSAI TRACTION, EPROUVETTE ESSAI, TRACTION LENTE, TRACTION PULSEE, FRACTOGRAPHIE, FISSURATION TRANSGRANULAIRE, FISSURATION INTERGRANULAIRE, TRANSITION, MATERIAUX, METROLOGIE. INSTRUMENTOLOGIE. ESSAIS



Directeur(s) de thèse : Mazille, Henri
Etablissement de soutenance : INSA de Lyon
Laboratoire : Institut national des sciences appliquées de Lyon - Lyon, LPCI - Laboratoire de Physico-Chimie Industrielle - Lyon, INSA, Partenaire(s) de recherche : LPCI - Laboratoire Physico-Chimie Industrielle
Numéro national de thèse : 1990ISAL0024
Date de soutenance : 1990

Accès au format papier, disponiblités des exemplaires
Droits réservés, utilisation gratuite



Résumé français : Le phénomène de fissuration sous contrainte, très redouté dans la pratique industrielle en raison de sa complexité et de ses conséquences économiques, fait l'objet dans ce travail, d'une étude par la technique d'émission acoustique. Cette technique s'avère être un outil puissant non seulement pour le suivi de la propagation des fissures, mais aussi pour l'investigation des mécanismes fondamentaux de la corrosion sous contrainte. Après une revue critique des résultats de la littérature mettant en évidence les difficultés spécifiques au cas industriellement important des aciers inoxydables austénitiques en milieu chloruré chaud (MgC12 44% 145°C), les différentes sources d'émission acoustique en présence sont identifiées et caractérisées expérimentalement : ébullition, dégagement d'hydrogène, dépassivation locale, déformation plastique, propagation de fissures. Les valeurs des paramètres intervenant dans les essais de traction lente et de traction pulsée sont alors optimisées pour obtenir une fissuration fiable, reproductible et représentative des cas rencontrés dans la pratique. Une étude micro-fractographique met en évidence des aspects caractéristiques des faciès de rupture autorisant ainsi une meilleure compréhension des mécanismes de corrosion sous contrainte et des transitions de mode de fissuration trans-inter-granulaire. La mise au point d'une chaîne d'acquisition numérique rapide des signaux d'émission acoustique et la mise en œuvre d'une géométrie spéciale d'éprouvette et de capteur permettent d'améliorer la sensibilité de détection. Des logiciels de traitement des signaux sont développés pour calculer en temps différé l'énergie,la fréquence et la localisation des sources d'émission. L'influence, sur les caractéristiques des signaux et sur le mode de rupture, de cinq paramètres expérimentaux est particulièrement étudiée : la nature de l'environnement, sa température, le taux de déformation, la pureté de l'acier et la nature du tenseur des contraintes en fond de fissure. Un mécanisme différent de fissuration est retenu selon le mode de rupture observé.